Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:39

     Notre rapport s'articule autour de trois éléments essentiels qui déterminent, par ailleurs, le seuil de réussite de cette opération: l'espace et son influence, la surveillance et son efficacité et le contenu des épreuves et leur utilité. Avec tout le soin qu'on lui accorde et les efforts qui se multiplient durant les années, ce moment délicat ne cesse de mettre en question notre approche générale des examens, voire, le devenir même de la philosophie de cet examen, une philosophie qui demeure, pour notre cas, plus au moins statique.

L'espace et son influence:

      L'examen est une partie indissociable de l'opération d'enseignement, il est donc necessaire qu'elle se déroule dans les conditions qui répondent au minimum du confort indispensable pour le bien être du candidat. Cet objectif ne peut être atteint avec des salles déficitaires en matière d'équipement; les surfaces des tables, leurs bancs et leurs dossiers sont, en majorité, inutilisables. Aussi, faudrait-il revoir l'exploitation de l'espace, la disposition des tables de manière scientifique et aérée était le dernier des soucis ou on lui avait accordé moins d'importance.

La surveillance et son efficacité:

       La surveillance se divise en deux parties: les professeurs et le directeur du centre d'examen. Les professeurs font tout pour garantir le bon déroulement de l'examen et pourtant "les autres classes ont coopéré [ont triché]" proteste discrètement une candidate à la fin des épreuves. Dans des cas curieux, l'on a mobilisé deux surveillants pour un seul candidat en salle ou quatre dans notre cas. Le directeur du centre d'examen s'est chargé de déstabiliser les candidats puisque ses visites de supervision, qui sont censées répandre une atmosphère de confiance, étaient malheureusement parasitaires [...]*.

Le contenu des épreuves et leur utilité:

        Les épreuves étaient en général à la portée du candidat sauf dans de rares cas  comme le cas de l'épreuve de français lorsque quleques questions débordent sur d'autres, ce qui est évidemment déconseillé. Par leur approche scientifique et technique, la variété des supports, le choix qu'elles accordent au candidat et l'objectif communicatif qu'elle vérifient, les épreuves de l' HG, de l'anglais, de la philosophie et de l'éducation islamique sont les plus réussies.

          La réussite d'un nombre remarquable de candidats témoigne, à tort ou à raison, de l'efficacité du travail et des mesures qui accompagnent la préparation et le déroulement effectif des examens du baccalauréat, néanmoins, il serait de droit de se demander si cette réussite n'était en fin de compte qu'un motif pour justifier le potentiel et les efforts qui font l'essentiel de l'apport de l'approche urgente.

 

 

 

* Des incidents et des détails à ne pas publier pour l'instant.

       

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cours